Accueil Business & Diversification Nouveaux marchés Les boutiques de cigarettes électroniques continuent à ouvrir…et les bureaux de tabac continuent à fermer…

Les boutiques de cigarettes électroniques continuent à ouvrir…et les bureaux de tabac continuent à fermer…

solidarité

Innovation picJe veux ici pousser un coup de gueule… Je ne comprends pas que de trop nombreux buralistes refusent encore de vendre ces produits à forte marge ou le fassent depuis le fond de leurs tiroirs.

La force de frappe de 27000 commerçants-buralistes aurait dû avoir raison du développement massif de boutiques dédiées… dont le nombre est passé d’environ 1600 en décembre 2013 à près de 2500 au mois d’avril 2014.

Certes beaucoup de boutiques ferment aussi vite qu’elles sont apparues, mais le secteur attire encore trop de nouveaux entrants. Cette attractivité est due à la forte rentabilité du secteur dont l’opportunisme est lié à l’inertie d’un quart des buralistes et une approche de ce business à reculons pour une partie de ceux qui s’y sont lancé trop timidement.

Combien de collègues se plaignent des fins de mois difficiles et reprochent parfois même à leur syndicat de ne rien faire pour eux et parallèlement, n’ont pas d’implication commerciale au point de laisser une évolution inéluctable de notre marché partir entre d’autres mains?

Il est important de nous rappeler que notre traité de gérance est adossé à une activité principale dite de commerçant et que le commerçant doit se battre quotidiennement pour améliorer son offre et se remettre en cause chaque jour.

Le syndicat et les collègues qui s’y impliquent avec passion sont là pour soutenir les plus faibles et se battre pour le bien de tous, mais ils ne peuvent pas tout et en particulier ils ne peuvent pas se mettre derrière la caisse de leurs collègues.

Notre profession vit une mutation sans précédent, les usages de la cigarette changent durablement, la fréquentation de nos points de vente évolue. Nous n’avons pas le droit d’être passifs devant ses évolutions, nous devons être des acteurs actifs de nos mutations, moderniser nos points de vente et les rendre chaque jours plus accueillants.

Les buralistes font partie du patrimoine de la France, mais un patrimoine se protège et s’entretient chaque jour. Les buralistes ne peuvent pas être en attente de solution miracle, ils doivent se ré-inventer, faute de quoi… de 35000 il y a à peine 10ans nous descendrons très vite en dessous de 25000 buralistes.Innovation pic

Chacun d’entre nous doit franchir la porte de son commerce en se demandant s’il serait client de son propre point de vente? Est ce propre et accueillant? L’équipe est elle sympathique et compétente? Est-ce que je trouve ce que je suis venu chercher?

Nos commerces sont la référence de la convivialité… mais attentions, dans un monde en pleine évolution, les acquis sont chaque jour un peu plus fragiles.

Cyrille Geiger

Innovation picInnovation pic

solidarité

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Nouveaux marchés
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les règles de la Nouvelle Formule LOTO

j’ai assisté à la formation des buralistes au nouveau Loto. On sait désormais presqu…