Accueil Actualité professionnelle Revue de presse Baisse du marché de la contrebande: Bonne nouvelle…

Baisse du marché de la contrebande: Bonne nouvelle…

statistiques-04

Enfin.. presque…

En étudiant le dernier audit de KPMG sur le marché du tabac, j’ai enfin vu une bonne nouvelle: le marché de la contrebande/contrefaçon est passé de 2012 à 2013 de 11.1M% à 10.5% de la consommation du tabac en France, soit un recul de plus de 5%!

Las, j’ai essayé d’annoncer une bonne nouvelle sur mon blog, mais hélas, au bout de 2 lignes, je suis obligé de passer aux mauvaises nouvelles. Je suis profondément navré; chères lectrices et chers lecteurs, d’avoir abusé de votre mince espoir…

Parce que le marché global des achats de tabac hors réseau des buralistes a fait un bon spectaculaire de plus de 11% entre 2012 et 2013 pour atteindre le taux historique de 25.2% du marché… Ainsi donc depuis 2013, un quart du tabac consommé en France ne passe ni par la caisse du buraliste ni par les politiques de santé publiques mises en place.

Il suffit d’analyser l’étude KPMG pour comprendre la baisse du marché de la contrebande: L’ouverture des frontières, avec l’abrogation des articles 575 G & H du Code Général des Impôts a permis à de nombreux français de s’approvisionner légalement sur les marchés frontaliers en faisant des économies et en ne subissant pas les politiques iniques de santé publique. En effet les achats transfrontaliers ont bondi de 36% sur la même période!

Une fois de plus, face à un problème sans solution politique facile à trouver, le pouvoir a préférer rendre légal un marché illégal de sorte qu’il va pouvoir annoncer triomphalement une baisse du marché illégal du tabac… Mais voilà, le marché parallèle à été légalisé… On règle le problème des chiffres et de la communication politique mais pas celui du modèle économique et social du tabac en France!

On voit bien comment le pouvoir à préféré ne pas intégrer dans le calcul du PIB intérieur les activités illicites telles que le petit business du tabac entre amis… Cela aurait obligé la ministre de la santé de reconnaitre l’incontestable mais qu’elle continue de nier non sans vergogne.

Logo-KPMG

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Revue de presse
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Je suis Charlie

Je ne suis pas amateur de la publication et ne partage pas toujours ses points de vue. Mai…