Accueil Business & Diversification Nouveaux marchés Baisse continue des ventes de journaux… Redistribuons les cartes

Baisse continue des ventes de journaux… Redistribuons les cartes

tabac_presse-

D’après les chiffres communiqués par Prestaliss, les ventes de journaux ont encore baissé en volume de 10.5% en 2013 par rapport à 2012.

Au final seuls les hebdos arrivent à limiter la casse. Alors, face à cette érosion massive, il convient encore plus de réinventer le tabac-presse de demain. Les réseaux Maison de la Presse/Magpresse ont pris un virage certain en sacrifiant récemment dans quelques points de vente test des mètres linéaires de journaux pour installer des corners « téléphonie ».

Cette démarche a du sens selon moi car la concentration du secteur télécoms implique la fermeture de nombreux points de vente (On se souvient de la fin de PhoneHouse…) et la rationalisation des canaux de distribution des opérateurs.

Un responsable d’un leader de la téléphonie me disait regarder de très prés l’évolution de notre réseau car la proximité est un allié important pour ces structures multinationales. Il me disait aussi -soyons honnêtes- qu’il se désespérait de voir notre réseau se moderniser tant dans la structure mobilière que dans la capacité des buralistes à « vendre » un produit plus qu’a le distribuer.

Nous ne devons jamais oublier que nous somme commerçants AVANT d’être préposés de l’Administration des douanes.

Des grands groupes croient encore en notre maillage territorial et souhaite investir dans notre réseau. La borne Nickel, avec le succès qu’on lui connait, laisse présager de nouvelles opportunités… Pourquoi pas de la vente d’abonnements téléphoniques? J’entends les plus récalcitrants dire qu’ils n’ont pas le temps… mais notre réalité est que, baisse de la vente de journaux et de tabac oblige, nous avons de plus en plus de temps et que nous devons investir ce temps pour construire le bureau de tabac de demain… multi services ET rentable. Chaque produit susceptible de nous apporter une marge complémentaire doit être traité comme tel. Nous devrons réduire nos linéaires tabac et presse pour laisser entrer dans nos boutiques les produits qui contribuerons à notre dynamisme.

Aujourd’hui ces produits sont la cigarette électronique et un nouveau segment de la téléphonie… mais il y en aura d’autres…si nous savons les saisir et les intégrer dans nos offres. Chaque mètre linéaire de notre point de vente doit être une source de revenu et notre rôle de commerçant est de savoir redistribuer les cartes en fonction de nos intérêts économiques au risque de décevoir X ou Y « partenaire » qui ne nous apporte plus assez de business pour vivre.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Nouveaux marchés
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Homologation des prix du tabac: Pas de déclaration?

Ne vous méprenez pas… je n’ai pas de bonne nouvelle a annoncer. Cependant, il …