Accueil Actualité professionnelle Vie militante Choc de simplification: l’Etat veut la peau des buralistes (article du 3 mars 2015)

Choc de simplification: l’Etat veut la peau des buralistes (article du 3 mars 2015)

simplification

C’était le 3 mars 2015… j’écrivais cet article sur mob blog… pourquoi ai-je donc tant le sentiment que j’étais dans le vrai…? Pourquoi les 6 mois qui se sont passés m’ont ils conforté dans une certaine idée…?

« Le choc de simplification sous-entendrait-il que la simplification ne soit autre chose qu’une façon de se débarrasser des problèmes? Les buralistes qui sont les 4eme collecteurs de taxe de l’État sont ils un problème pour notre pays?

A croire les actions mises en place par l’État, le principal problème à régler dans ce pays, est de se débarrasser des buralistes en les mettant sur la paille. Après l’amoncellement de taxes qui concernent toutes les entreprises, l’État ne cesse de s’attaquer aux buralistes.

Française des Jeux: L’entreprise dont l’État est le principal actionnaire, après une année record de prise de paris dans le réseau physique, nous explique qu’elle a perdu trop de points de ventes et qu’elle veut en ouvrir 1000 nouveaux, dans le réseau des buralistes ou en dehors de ce réseau. Nous constatons déjà des créations sauvages à proximité immédiate de points de vente existants avec des baisses de chiffre d’affaire importants pour les distributeurs en place.

Transport de tabac: Même si le gouvernement a fait marche arrière, souvenons nous que pour se montrer bon élève, il a jugé utile d’autoriser le transport de 10 cartouches de cigarettes là ou l’Europe en préconisait quatre. Les habitudes sont visiblement resté…

Trésor Public: Alors que les buralistes ont été les premiers à proposer des timbres amendes dématérialisés en s’informatisant (nous somme le premier réseau de proximité d’indépendants équipés de caisses intelligentes), François Hollande vient d’annoncer le timbre passeport dématérialisé… et d’expliquer que les buralistes l’auront un peu plus tard lorsque des problèmes techniques imaginaires seront réglés pour les plus de 13000 buralistes qui sont pourtant agréés par le Trésor Public depuis bien longtemps

La Poste: Voila une proposition curieuse puisque la poste a été retenue pour accueillir des « maisons du service public » au moment ou elle continue a fermer des guichets alors que les buralistes qui accueillent des relais postaux satisfont le plus grand nombre d’habitants des villages abandonnés par la Poste.

Les buralistes attendent encore les diversifications promises par l’État dans les contrats d’avenir successifs. De droite comme de gauche, aucun gouvernement n’a tenu l’engagement de l’Etat à ce sujet.

Paquet neutre: Ce projet de Marisol Touraine qui hypothèque depuis son annonce la valeur des fonds de commerces, gèle les investissements et exaspère les buralistes qui se sentent décidément persécutés.

Et certains journalistes pensent que nous sommes des lobbyistes de talent qui faisons céder l’État sur tous les tableaux, que nous n’arrêtons pas de nous plaindre pour rien. Les faits sont têtus: 1000 buralistes ont dû mettre la clé sous la porte l’an dernier. Un quart du tabac consommé en France échappe à toutes les politiques de santé public. A se demander si le principal lobbyiste de ce pays n’est pas la mafia qui est la grande gagnante de cette mise à mort des buralistes par une ministre aveugle face au dumping fiscal sur le tabac de pays frontaliers et sous influence de laboratoires pharmaceutiques qui seront bien heureux de vendre des anti-anxiolytiques.

Dernière attaque en règle, une association anti tabac subventionnée par les deniers publics, a lancé une campagne d’une violence sans précédent contre les buralistes qui seraient au final tous pourris… Une sur enchère sur les pratiques politiciennes et les gestions à la limite du délictueux de beaucoup d’associations qui vivent de l’argent de nos concitoyens.

Je ne suis pas parano… Mais quand même, tout ça fait mal a mon entreprise. Pourquoi l’État n’assume -t-il pas qu’il veut la fin des buralistes si c’est le cas? Il nous indemnise pour fin d’activité et négocie la distribution avec les organisations mafieuses et la grande distribution qui sera bien heureuse de pouvoir déclarer ses bénéfices dans un pays moins taxé et moins moins regardant sur la santé publique… Notez, c’est comme la cigarette, le Luxembourg ou la Belgique ne sont qu’a une rue de la,France. L’une des plus grandes fortunes de France, propriétaire d’un groupe de distribution très important,le sait bien… »

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Vie militante
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

C’est au programme… (mise à jour)

Lundi au petit matin: A Tulle, les buralistes vont bloquer la ville pour manifester contre…