Accueil Actualité professionnelle Vie militante Tabac et terrorisme… quelle étude d’impact?

Tabac et terrorisme… quelle étude d’impact?

Trafic-de-cigarettes

A l’occasion du projet de loi Santé qui introduit le paquet neutre, nous avons déjà posé les questions d’une étude d’impacts qui n’a jamais été réalisée tant sur le tabagisme par le cabinet de Marisol Touraine que sur les conséquences économiques par le cabinet de Christian Eckert.

L’actualité et la capacité de certains hommes politiques a profiter d’un deuil national ou d’un état d’urgence pour essayer de passer en force un projet de loi très controversé nous emmène a demander aussi une étude d’impact sur l’évolution du marché parallèle du tabac qui alimente de nombreux réseaux criminels.

Doit on rappeler qu’un groupe de djihadistes est dirigé par  Mokhtar Belmokhtar dont l’un des surnoms est« Mister Marlboro »?

La loi Santé de Marisol Touraine est « une affaire personnelle » selon les mot de la ministre. Mais la loi santé n’a pas bénéficié des mesures de prudences liées aux enjeux qui l’entourent. Rappelons aussi que la ministre a menti plusieurs fois au Président Hollande et aux buralistes en manipulant les chiffres pour faire passer au forceps une loi aux conséquences -tant positives que négatives- non mesurées.

L’actualité récente, les liens non contestés entre le marché noir du tabac et le terrorisme, nous font demander de reporter siné-dié le vote de la loi Santé au parlement et ce, tant que les études d’impacts n’auront pas été menées par les autorités.

Rappelons au législateur qu’en tout état de cause, en mai 2016, le paquet de cigarettes européen qui porte à 65% du paquet la taille des messages sanitaires, sera mis en œuvre dans toute la zone Euro.

Rappelons aussi aux représentants du peuple que cette loi est largement contestée par ses mandants. Et que l’état d’urgence dont la légitimité n’est pas contestée, empêche les citoyens de se réunir pour dire leur opposition massive à cette « affaire personnelle ».

Une loi n’a de sens que si sa portée a bien été mesurée et si elle a été voté à un moment ou la légitimité des représentants du peuple ne peut être contestée. Dans un état d’urgence, il me semble que la maison du peuple pourrait aborder bien des sujets aux urgences plus réelles que d’assouvir des projets « personnels ».

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Vie militante
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Pas toujours agréable de se faire buzzer…

Comme souvent, lorsque je m’attaque à l’economie de la cigarette électronique,…