1er janvier 2017

1-er-janvier

Presque tous les jours du calendrier y sont passés et finalement, la ministre de la santé a préféré tout faire appliquer à la même date: 1er janvier 2017

Ainsi tous les produits du tabac et les produits liés à la cigarette électronique devront être vendus au public en conformité avec la loi santé pour les uns et la directive européenne dite « TPD2″ pour les autres en date du 1er janvier 2017. C’est LA date que les buralistes doivent retenir!

Pour le tabac: les billes sont finalement maintenues en vente jusqu’au 31 décembre 2016 et les périodes de transitions sont à peu près toutes les mêmes pour tous les produits du tabac (cigarettes, cigarillos, tabac à pipe, tabac à chicha, tabac à priser, tabac à mâcher):

-Interdiction de produire des conditionnements et produits non conformes à compter du 20 mai 2016

-Interdiction de livrer aux buralistes des conditionnements et produits non conformes à compter du 20 novembre 2016

-Interdiction de vendre aux consommateurs des conditionnements et produits non conformes à compter du 1er janvier 2017

Les cigares (mais pas les cigarillos) bénéficient d’un délai supplémentaire jusqu’au 20 mai 2017.

A ce jour, rien n’est précisé sur un éventuel stock de produits non conformes qui seraient en stock chez les buralistes à cette date: reprise par Logista ou non? Comme beaucoup de sujets liés à cette mesure, il y a beaucoup d’improvisations dans les ministères avec moultes contradictions qui apparaissent.

Pour les cigarette électroniques: Mise en place d’un avertissement sanitaire (30 % sur les deux surfaces les plus grandes) pour les dispositifs électroniques comme pour les flacons pour tous les produits vendus au public à partir du 1er janvier 2017 : « La nicotine contenue dans ce produit crée une forte dépendance. Son utilisation par les non-fumeurs n’est pas recommandée ».

Bien entendu, Marisol Touraine n’exclut pas une augmentation de tarif du tabac à cette date pour être certaine que les buralistes ne puissent pas réveillonner la veille. Comme si la mesure ne pouvait pas entrer en oeuvre le lundi 2 janvier pour nous laisser le temps de digérer un réveillon aigre-doux et un dimanche de repos pour mettre en place ce big bang aux effets sur la consommation moins que prouvés.

Une chose est certaine: les organisations mafieuses vont sabrer le champagne le 31 décembre 2016.

A moins que le cannabis ne soit aussi vendu par les buralistes au 1er janvier prochain???

(source: Le Monde du tabac)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Vie professionnelle
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Agenda syndical: 1ere commission téléphonie hier

Hier j’ai présidé ma première commission téléphonie. Lors du Conseil d’Admnist…