Accueil Economie, gestion & droit Le droit du travail et les buralistes

Le droit du travail et les buralistes

travail

Jusqu’à présent, l’activité du buraliste était rattachée à celle des cafés ou d’une autre activité. Mais la réglementation change et il semble utile que notre branche professionnelle soit reconnue à part entière. La Confédération Nationale des Buralistes opère donc des démarches pour être reconnue comme organisation patronale (La confédération des buralistes est reconnue comme organisation professionnelle actuellement) avec pour but de pouvoir avoir une Convention Collective spécifique à nos métiers plutôt que d’être intégrés dans une convention collective fourre tout.

Pour cela, il faut enclencher un processus auprès du ministère du travail qui passe par quelques actions déclaratives des buralistes. Il me semble indispensable que le plus grand nombre de buralistes se manifestent quadn ils seront sollicités par la Confédération.

Je reproduit « in extenso » le courrier électronique envoyé par la Confé aux buralistes dont elle détient une adresse e-mail:

Le droit du travail et les buralistes dans Economie, gestion & droit img1

img301 a la une dans Economie, gestion & droit

Dans le cadre de la réforme de la représentativité syndicale, le Ministère du travail souhaite diminuer le nombre de branches professionnelles. Cela pourrait se traduire par le rattachement, dans un délai de 3 ans, de toutes les branches représentant moins de 5.000 salariés, à des conventions collectives « d’accueil ».

Afin d’éviter que les buralistes ne soient rattachés à un cadre qui pourrait apparaître inadapté à la profession, la Confédération des buralistes a décidé d’engager une demande en représentativité auprès du Ministère du Travail. Ceci afin d’être reconnue comme organisation patronale et faire valoir les spécificités du métier de buraliste, avec ses contraintes et réalités.

L’objectif étant de permettre aux employeurs que vous êtes d’organiser le temps de travail de vos salariés, de mieux répondre aux besoins de prévoyance et formation, ou de recrutement de jeunes talents, ceux qui pourront prendre notre suite.
Pour comprendre les enjeux de ce dossier, vous retrouverez les informations clés en bas de ce message.

 

> UN QUESTIONNAIRE VOUS SERA ENVOYÉ SOUS 10 JOURS

La première étape va consister à vérifier que la profession emploie plus de 5.000 salariés.
Pour cela un court formulaire vous sera adressé d’ici 10 jours par mail, vous demandant le nombre de salariés figurant sur votre Déclaration Annuelle Des Salaires (DADS) 2014 (à demander à votre comptable).

Nous comptons sur votre participation, absolument déterminante ; il s’agit de renforcer la visibilité de la profession, notamment dans le cadre du projet de La Relève, ou encore de disposer d’une branche professionnelle autonome, répondant à vos besoins et vos spécificités.

Avec nos sentiments syndicaux.
La Confédération des Buralistes

img4 buraliste

img5 droit du travailimg6 syndicatimg7

img8

 

Il s’agit du droit qui sera applicable dans nos entreprises!!!. Je compte sur vous.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Economie, gestion & droit
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Quelles évolutions pour le métier de buraliste?

J’ai répondu à Sophie Mensior, journaliste pour le magazine ICF ,l’Argus du Co…