Accueil Business & Diversification Nouveaux marchés Moindre nocivité: les chiffres d’IQOS

Moindre nocivité: les chiffres d’IQOS

pmi science

La Loi américaine sur les aliments, drogues et cosmétiques (FD & C Act) oblige les fabricants et les importateurs de tabac à signaler les concentrations de constituants nocifs et potentiellement nocifs (HPHC) dans leurs produits du tabac et la fumée du tabac. Les HPHC sont des produits chimiques ou des composés chimiques dans les produits du tabac ou la fumée de tabac qui causent ou pourraient causer des dommages aux fumeurs ou aux non-fumeurs.

Dans le cadre du développement d’IQOS, PMI a donc mené des études sur tous les éléments constitutifs de la nocivité du tabac répertoriés par la FDA (Food & Drug administration). L’objectif étant de comparer la composition des sticks lors de leur inhalation avec une cigarette de référence.

Le tableau publié sur le site de PMI compare les niveaux de constituants nocifs ou potentiellement nocifs (HPHC) présents dans l’aérosol du THS 2.2 de PMI (commercialisé sous iQOS ) avec les niveaux de fumée d’une cigarette de référence basée sur les analyses réalisées par Labstat International ULC, un organisme indépendant de recherche contractuelle. Tous les rendements ont été obtenus dans le cadre du régime de tests intensifs de Santé Canada.

Les données montrent que IQOS a réduit les niveaux des produits répertoriés comme nocifs par la FDA de plus de 90% en moyenne, par rapport à la cigarette de référence.iqos

Ces données sont comparables à celles de la cigarette électronique à base de liquides qui réduirait de 95% la nocivité selon les premières études publiées avec des marqueurs comparables (HPHC) Lien vers l’étude sur la cigarette électronique

PMI avait annoncé que IQOS ne serait pas lancée sans résultats scientifiques probants. Évidemment que ces analyses doivent être mises en perspective pour savoir dans quelle mesure la moindre nocivité impacte la santé des fumeurs. Mais tous les éléments semblent réunis pour que médicalement, l’usage d’IQOS soit réellement moins nocif que l’usage de la cigarette par combustion étant entendu qu’on parle bien de moindre nocivité et pas de disparition des risques liés à la consommation du tabac.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Nouveaux marchés
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les règles de la Nouvelle Formule LOTO

j’ai assisté à la formation des buralistes au nouveau Loto. On sait désormais presqu…