Salut, TVA bien?

raptout

On a beaucoup parlé de santé publique pour justifier la hausse du prix du tabac.

Reste que le dernier sujet abordé sur le tabac reste bien fiscal puisque dans son budget en préparation, le gouvernement table sur une hausse de 500 millions d’euros des recettes fiscales liées au tabac sur une recette globale de 14 milliards environ (soit selon mes calculs une hausse prévisible de 50cts/paquet en 2018).

Ma logique de petit commerçant serait de dire que compte tenu de l’objectif de baisse de vente, on revoit la recette fiscale du tabac à la baisse à moins que l’objectif affiché ne soit pas l’objectif réel mais bien une augmentation de la fiscalité du tabac. Je n’ose en effet pas imaginer que le gouvernement commence par un budget volontairement vicié.

Déjà qu’en annonçant 80 000 décès attribués au tabac, le premier Ministre manipule les données qu’il donne au parlement dans son discours de Politique Générale, si en plus il bidonne les comptes… En effet le nombre de décès, fut il taboo, est une vraie question.

Avec tous les plans anti tabac qui se sont déroulés depuis 20 ans, nous serions en droit d’attendre une inflexion de cette courbe alors qu’elle progresse sans autre explication que le chiffre annoncé… 72000 il y a un an pour justifier le paquet neutre de Marisol Touraine et 80000 maintenant pour justifier d’une augmentation de l’imposition des fumeurs. Je ne sais pas à quel niveau, mais il y a des mensonges d’État lorsqu’on parle de la santé publique et du tabac en particulier. Et pour mémoire, il y a une subtilité dans ces chiffres puisque ce nombre n’est pas attribué mais attribuable au tabac… c’est subtile mais ça a son importance.

Comment un Président réformateur peut-il justifier une aussi grosse ficèle politicienne alors que toutes les politiques de répression se sont soldées par des échecs cuisants en France? Parce que la réalité de cette annonce du paquet à 10 euros est bien une réalité fiscale plutôt qu’une réalité de politique de santé publique.

L’annonce des nouvelles recettes par le gouvernement dès 2018 en est une preuve accablante. Un demi milliard de recettes supplémentaires faites sur le dos des fumeurs. Avec un paquet à 10 euros, c’est une hausse de 50% de l’imposition des fumeurs avec un objectif de taxes qui passerai de 14 milliards à 20 milliards en 2020. Un tiers des français parmi les plus pauvres seront directement impactés par cette mesure.

Évidemment, lorsqu’on fait un sondage « bonne conscience », il y a deux tiers des français qui sont favorables à cette hausse: ceux qui ne sont pas concernés par cette taxe! Il en va de même pour le diesel: ceux qui sont pour sa suppression sont ceux qui roulent à l’essence ou qui n’ont pas de voiture. Tant qu’on touche au portefeuille de mon voisin, je suis d’accord!

27% du tabac consommé en France échappe aux taxes mises en place par l’État. Quoi que… le montage subtile du mode de perception des taxes fait que le tabac volé chez le buraliste ou dans les camions Logista a déjà payé ses taxes. Ce qui fait que le tabac volé qui est écoulé à Barbes contribue au bon financement des caisses de l’État. Cela peut expliquer le laxisme des pouvoirs publics sur ce sujet. Je ne doute pas que si l’Europe imposait à la France de rembourser les taxes perçues sur le tabac volé, le ministère de l’Intérieur serait beaucoup plus sensibilisé aux braquages…

27% du tabac qui échappe donc au réseau officiel des buralistes. Officiellement autant (même si je viens de démontrer le contraire) qui échappe aux caisses de l’État et en tous les cas au pseudo levier de santé publique.

Alors, amis fumeurs, amis observateurs et journalistes, je vous invite à remettre le débat du prix du tabac à sa vraie place qui n’est hélas pas le sujet annoncé de santé publique mais un débat sur la fiscalité des français.

Les taxes, c’est tabou, on n’en viendra pas à bout!

Image de prévisualisation YouTube

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Vie militante
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Rétrospective 2014: A la faveur de l’automne…

L’offensive Touraine est arrivee a son paroxysme avec la présentation de son plan de…