Accueil Actualité professionnelle Revue de presse Concentration dans le secteur du transport de fonds

Concentration dans le secteur du transport de fonds

index

Alors que les buralistes regardent de plus en plus des solutions de transport de fonds pour sécuriser leurs recettes, on apprend que Témis, petit acteur du marché français vient dengager des négociations exclusives pour se faire racheter par le leader Brinks.

Temis subit de plein fouet un marché en décroissance (baisse des paiements en espèces), une centralisation des achats par les grands comptes demandeurs de technologies et de systèmes d’information performants et la nécessité de rationaliser les coûts logistiques.

Au delà de cette information qui concerne encore peu de buralistes, la questions des flux financiers et de leur coût doit être au coeur des travaux que nous devons mener pour contenir l’explosion des charges liées à l’encaissement.

On notera que des sociétés comme Brinks proposent désormais des coffres intelligents qui permettent de créditer le compte du commerçant alors même que les billets sont encore dans le coffre. Il faut toutefois préciser qu’une fois les flux versés dans le coffre, le commerçant n’y a plus accès et que le service a un coût de l’ordre de 1000 à 1500 euros par mois incluant coffre et transport de fonds. Pas à la portée de toutes les bourses et contrat non pris en charge dans le cadre des subventions sécurité.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Revue de presse
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Mouscron se fait du mouron

La bourgade belge de Mouscron est bien connue des buralistes français et ceux du Nord en p…