Par Jupiter, Cap vers Mars!

25443298_1719537501441340_2989174054620860070_n

Les buralistes connaissent tous la décision jupitérienne de faire passer le paquet de cigarettes à 10€ avec un premier palier à 8€ en mars prochain. Nous sommes tous circonspects sur l’efficacité de cette mesure sur la santé publique tant les achats hors réseau des buralistes se multiplient quels que soient les canaux choisis par le consommateur: voyage, import frauduleux ou achat à la sauvette.

Dont acte: le Président veut lutter contre le tabagisme et les buralistes doivent se plier à cette stratégie. L’occasion de repenser notre modèle économique et notre logiciel. Le buraliste va de moins en moins vendre de produits du monopole et de plus en plus de biens et services en provenances d’entreprises privées en recherche de proximité. Car la VRAIE proximité est bien la force de notre réseau.

Pour autant, si nous devons nous mettre « en marche » vers cette profonde mutation de notre réseau, nous devons aussi ne pas rater l’arrivée du mois de mars prochain. En effet, si certains consommateurs vont se détourner des buralistes pour aller vers le marché parallèle, certains vont chercher de nouvelles façon de consommer: moins onéreuse et/ou moins nocive.

L’occasion de vous rappeler, chers collègues, la nécessité d’avoir une offre pertinente en cigarettes électroniques.

En premier lieu, les produits des industriels du tabac: Logic, Blu et Vype sont décriés sur certains réseaux sociaux mais restent de très bons produits pour des personnes qui veulent de l’easy to use (simple d’utilisation). Evidemment que cette gamme de produits ne satisfera pas les vapeurs expérimentés ou même certains débutants en recherches de plus d’intensité, mais elle répond selon moi clairement à une demande: je pense que ça serait une erreur de jouer le jeu des anti tabac en les banissant de nos rayons. Et c’est probablement le minimum que doit proposer un buraliste. Je sais que les plus experts de la vape ne seront pas en accord avec mon propos mais je l’assume.

Il me semble aussi incontournable d’avoir une vapoteuse avec un système ouvert. Il y a plusieurs modèles mais l’AIO (All In One) de Joeytech reste après deux ans de bons et loyaux services la référence du secteur. Alors que certains sites internet la proposent à 25 euros, il ne me semble plus acceptable de la voir affichée à plus de 30 euros dans certains magasins.

Qui dit AIO de Joyetech, dit aussi les atomiseurs qui vont avec. L’atomiseur est, au même titre que les liquides, un consommable que le buraliste doit proposer au consommateur.

Coté liquides, je suggère aux buralistes d’oser gouter ce que les commerciaux leur proposent en se demandant simplement si ils aiment le goût ou pas. Je ne veux pas faire l’apologie d’une marque ou d’une autre, mais je constate depuis plusieurs années que très globalement il n’y a pas de mystère: les produits les moins chers ne sont pas les meilleurs. Il est important de privilégier la qualité avec l’objectif de faire revenir le client, plutôt que la marge avec un grand risque de voir le consommateur se détourner vers un autre point de vente. De façon générale, il convient d’être prudent sue les produits proposés entre 1€ et 1,50€ HT à l’achat. Cette gamme de produits peut être présente en point de vente en entrée de gamme (vendu moins de 4€) mais ne doit surtout pas être le coeur de la gamme qui sera composé de produits au bon rapport qualité/prix.

Enfin, pour ceux qui veulent monter en gamme, il faudra privilégier une gamme courte avec un mod box simple et une box plus sophistiquée. Dans tous les cas, le buraliste devra être en mesure de faire une démonstration et d’expliquer le fonctionnement du produit.

Bien évidement, cet article ne concerne pas les collègues les plus experts qui sont déjà bien plus avancés dans leur gamme. Et pour le collègues qui voudront aller plus loin, leur expérience les fera avancer sans avoir besoin de suivre mes (bons?) conseils.

Sur Facebook, le groupe Buralistes & Fiers aborde souvent ce sujet: les collègues les plus affutés répondent facilement aux demandes de conseils. La presse professionnelle aborde aussi ce sujet avec des explications accessibles au plus grand nombre.

En tout état de cause, il reste a peine deux moins aux buralistes qui n’ont pas encore franchi le cap pour le faire et pour ceux qui ont pris un mauvais virage de corriger le tir. En effet, si vous avez fait des erreurs d’approvisionnement, il vaut mieux parfois jeter les mauvais produits plutôt que de s’évertuer à les vendre avant d’investir dans une gamme crédible!

Gageons que l’industrie de la vape sera dynamique dans les mois à venir tout comme le marché.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Nouveaux marchés
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Ce n’est pas de la vapeur…

L’OMS a tranché en donnant un avis sur la cigarette électronique. L’émission s…