Accueil Business & Diversification Actualités des fournisseurs IQOS: « Philip Morris vient de payer ma bière »

IQOS: « Philip Morris vient de payer ma bière »

biere1

Un panaché c’est de la bière et du Pschitt!

Voila comment je résumerai la loooooongue enquête du Parisien/Aujourd’hui en France daté du jour. Pardon, un long témoignage plus qu’une enquête. Même s’il ne signe pas l’article, rappelons que Marc Lomazzi qui a écrit un livre au succès très confidentiel malgré une large promotion  « Comment la mafia du tabac nous manipule » est aussi rédacteur en chef adjoint du parisien…

Le journal fait une pleine page de couverture sur le titre « Comment les cigarettiers nous enfument » et enchaine avec deux pages intérieures en immersion dans les méthodes de vente de Iqos sur Paris. Je ne suis ni cafetier ni industriel du tabac mais il me semble utile de disséquer cet article pour comprendre les quelques manipulations qui y sont induites.

A commencer par le titre: « LES cigarettiers… » : on généralise a l’ensemble de l’industrie du tabac une pratique que l’on aurait constaté chez un seul fabricant et pour cause, c’est le seul à proposer un appareil permettant de chauffer du tabac en France actuellement. Il convient ici de préciser que derrière ce titre fourre tout, c’est la façon dont IQOS est présenté a des potentiels consommateurs qui fait polémique.

La journaliste précise que le tabac chauffé serait moins nocif selon Philip Morris mais que  ce discours est démonté par LES médecins. Ici encore, il y a une généralisation douteuse. Si PM présente son dispositif Iqos comme une solution a risque potentiellement réduit (en attendant des études publiques), il est vrais que DES médecins (en général assez radicaux dans leur positionnement sur le tabac) sont dubitatifs sur l’efficacité d’un dispositif de tabac chauffé vs la cigarette par combustion. Pour autant, DES médecins ne sont pas LES médecins et certains, en particulier du coté des addictologues, pensent que la moindre nocivité semble évidente sans pour autant dire qu’il n’y a pas de nocivité…. Des études officielles anglaises et allemandes vont déja dans le sens de la moindre nocivité comme je le disais ici même en décembre dernier. Bref, généralisons les propos… il en restera peut-être quelque chose!

Sur les méthodes de vente, je ne les connais pas.. mais la journaliste nous raconte son expérience telle une chanson de Louane… Jour 1… Jour 2… Jour 3

Il convient à ce stade de rappeler que IQOS est un appareil électronique vendu sans tabac ni nicotine et qu’a ce titre, il ne relève pas de la réglementation sur la tabac, en particulier pour sa vente et sa promotion. Seuls les « Heets » sont des produits classifiés dans la catégorie « tabac » et sont soumis à la réglementation du tabac. Je note ici que les tarifs des Heets sont publiés au JO avec la possibilité de vente au détail comme c’est le cas pour certains cigarillos par exemple.

Sur les méthodes de vente de Léa: Une vente en espèces sous le manteau… pour ne pas dire au black! Je ne suis pas dans es petits papiers de Philip Morris mais je ne suis pas certain que cette multinationales cotée en bourse soit super adepte de ce genre de méthode. Mais laissons le bénéfice du doute à la journaliste testeuse.

Sur la bière offerte… au moment de payer, la journaliste constate que son verre a été payé et en déduit que c’est PM qui a rincé. Paf, ça devient une vérité écrite en grand caractère sur la double page. Peu importe que ce soit vrai ou faux… si la journaliste pense ça, c’est que ça doit être vrai! Espérons qu’il n’y avait pas quelques contacts Meetic dans la salle qui seraient passés inaperçus en raison du  regard obnubilé de la journaliste qui cherche à lever son lièvre.

Sur le coût de l’investissement investigatif de notre journaliste: 81€ pour un IQOS à 50€ et 3 paquets de heets à 21€… heureusement qu’elle n’est pas buraliste… pour moi de tête ça fait 71€… pas bien grave… mais au point ou on en est des approximations…

Donc au final, notre journaliste a eu 3 SMS pour lui donner rendez vous afin de lui expliquer comment fonctionne IQOS et se serait fait offrir deux bières pour rendre ce moment de formation plus convivial… rien ne l’empêchait de prendre un café par ailleurs.

Je ne suis ni juriste, ni industriel ni journaliste, mais au jeu du fact checking, je trouve cet article très léger. 3 pages avec certainement des faits avérés et beaucoup d’approximations et généralisations. C’est beaucoup… presque trop… a se demander si le journal cherche a informer avec rigueur ou a vendre du papier…

Je ne cherche pas ici a défendre une méthode de vente qui se déroule essentiellement  hors du réseau des buralistes. Les industriels doivent être comme les buralistes, les plus exemplaires possibles et respecter la réglementation en vigueur. Si tel n’est pas le cas, nul doute que les autorités sauront se saisir du dossier.

Mais se saisir du dossier, c’est peut être aussi mener rapidement les études publiques nécessaires pour valider ou non la moindre nocivité du tabac chauffé (comme c’est le cas actuellement en Allemagne, en Angleterre ou aux Etats-Unis) et en fonction des résultats, peut être faire évoluer la réglementation pour permettre de faire tester ces produits sans artifice… et pourquoi pas en point de vente, chez les buralistes. Rappelons que la directive Européenne sur la tabac a englobé toute la partie cigarette électronique empêchant en particulier de faire tester des e-liquides avec nicotine.

Entre la consommation du tabac par combustion et le sevrage complet, il y a peut être une vraie place pour la moindre nocivité. Par exemple, le Mois Sans Tabac anglo-saxon a ouvert ses portes à la réduction de risque et la promotion des systèmes de vapotage avec un vrai succès sur la prévalence tabagique quand la version française se contente d’une ligne dure et intégriste menée par quelques associations excessives et un resulat que les organisateurs trainent a publier….

Gageons que cet article qui n’est objectivement pas très bon aura au moins le mérite d’ouvrir ce vrai débat.

A suivre…

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Actualités des fournisseurs
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Planning des animations FDJ de décembre

Le mois de décembre est un mois traditionnellement dynamique du coté des jeux. Comme chaqu…