Un demi million de visiteurs!

500000-visites

Le cap des 500 000 visiteurs de mon blog est franchi.

Et ce, malgré une faible actualité récente sur mon blog.

Plus que jamais, je suis convaincu que ce regard singulier du buraliste que je suis sur son environnement intéresse un nombre croissant de collègues.

Plus que jamais je me sens en adéquation avec la ligne de la Confédération des Buralistes qui veut accompagner la mutation de notre réseau plutôt que de s’arcbouter sur une structure de réseau vieillissante dont plus aucun de nos dirigeants ne veut.

Comme à chaque révolution, il y aura probablement des dommages collatéraux. Les années à venir risquent d’être a la fois violentes par certains aspects et palpitantes d’autres points de vue. Je l’ai déja souvent écrit ici: Soit le buraliste refuse l’arrivée d’un nouveau modèle économique comme les photographes l’ont fait au moment du passage à la photo numérique, et ils resteront probablement sur le carreau, soit ils réinventent leur modèle économique et il y a un vrai espoir de sauver la plus grande partie de nos 25000 commerces de proximité et peut-être même de voir leur performance économique s’améliorer.

Au coeur de la problématique des buralistes, il y a la survie des centres villes et la vie économique de la ruralité. Paradoxalement, lorsqu’on parle de diversification, les ruraux ont déja accompli beaucoup de travail pour répondre à la demande de leurs consommateurs… il faudrat sûrement trouver des aides pour maintenir un modèle économique viable dans cette présence de proximité si importante pour nombre de français. … il y a aussi encore des relais de croissance à trouver mais les buralistes ruraux sont déja sur le chemin. Je suis beaucoup plus inquiet pour les buralistes des centres villes qui n’ont pas encore réellement commencé leur mutation avec beaucoup de collègues qui n’ont pas remis en cause grand chose dans leur mode de fonctionnement: Modernisation, diversification, horaires d’ouverture, management, marketing et analyse.

Tous ces sujets sont au cœur de la nécessité d’évolution de notre réseau. Le #Buraliste2021 voulu par la Confédération et porté par Philippe Coy doit devenir un entrepreneur a part entière et prendre en compte un désengagement déja amorcé depuis longtemps de l’Etat. Finis les monopoles de vente des timbres fiscaux et postaux, envolée l’exclusivité de fait de la vente des jeux en réseaux physiques…

Bien sur on peut continuer a faire quelques manifestations et déverser ici ou là quelques carottes en notre gloire. Mais, j’en suis convaincu, ce qui nous sauvera individuellement et collectivement, c’est notre capacité a booster notre esprit entrepreneurial.

Mon blog est et restera optimiste car je crois à la capacité des buralistes à se réinventer. Le développement des échanges sur les réseaux sociaux me rassure. Il doit aussi interpeler les plus sceptiques. Pour pereniser nos entreprises, plus qu’hier, nous devons oser!

Merci a tous les collègues qui me suivent. Merci de me motiver à continuer ici et dans mon point de vente.

Merci de votre confiance, de votre fidélité et souvent même de votre amitié.

Amitiés

Cyrille

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Mes interventions médias
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Paquet neutre: invité de Valérie Expert sur LCI

Ce vendredi 20 mai 2016 est une date symbolique puisque à compter de ce jour, il n est plu…