Accueil Actualité professionnelle Mes interventions médias Soyez vous-même, les autres sont déja pris (Oscar Wilde)

Soyez vous-même, les autres sont déja pris (Oscar Wilde)

Oscar-Wilde-2

Depuis maintenant 4 ans, j’animais ce blog consacré au business et à la diversification. J’y ai beaucoup parlé de modernisation et de nouveaux produits en étant certainement précurseur.

Certains collègues y ont vu des sources d’inspiration et de motivation, d’autres -moins nombreux- y ont vu un égo surdimensionné. Je veux ici remercier tous ces collègues qui ont soutenu cette démarche et dire aux autres que j’espère humblement qu’ils ne me connaissent pas.

En tous les cas, dans ma passion du partage, sur ce sujet dont personne ne parlait il y a encore peu de temps, j’ai le sentiment du devoir accompli. Ces sujets sont désormais largement repris par la Confédération, dans la presse professionnelle et de nouveaux blogs. Il y a enfin et surtout la mise en place du fond de transformation annoncé lors du dernier congrès des buralistes.

Gérer et alimenter un blog demande beaucoup d’énergie et comme vous avez pu le constater, j’en ai manqué depuis quelques mois. Bien que vieillissant, j’ai encore beaucoup d’énergie mais les projets divers et variés sont devenus des priorités au point qu’il m’est devenu difficile d’alimenter ce blog. Difficulté accrue par la complexité croissante que j’ai eue d’accéder à l’information.

J’ai donc décidé de prononcer le clap de fin à ce blog qui restera encore en ligne pendant environ deux ans pour permettre à ceux qui le souhaitent d’y faire des recherches d’archives. Sans amertume mais avec le sentiment que le passage de témoin s’est fait en douceur et que ce support ne me permet plus d’accompagner mes collègues sur un sujet qui est désormais entre les mains de professionnels et beaucoup mieux relayé dans nos magazines professionnels.

Point de départ lyrique; je continuerai à participer aux groupes de buralistes sur Facebook notamment.

Mais avant de clôturer cet article je veux expliquer son titre:

Je suis comme je suis avec mes qualités et mes défauts, avec ma fierté que j’espère pas hautaine et mes émotions parfois douloureuses. Mais je suis moi-même. Depuis que je suis buraliste, je suis passé par des succès et des échecs syndicaux, électifs et commerciaux.Je fais ce parcours en restant fidèle à mes valeurs sans compromission mais avec générosité. Je suis fier de mes failles aussi car elles me font avancer.  A chaque fois que j’ai fais évoluer mon commerce (et ce blog a été un relai pour partager avec mes collègues ces expériences), je l’ai fait avec mes convictions et ma sensibilité.

Vous avez été nombreux a me féliciter pour la transformation de mon commerce et je tiens sincèrement à vous en remercier. Cette transformation est le fruit d’une rencontre (parfois émouvante) avec une designer qui a su transposer ma personnalité et ma sensibilité dans un agencement et un décor.

Lorsque vous referez votre commerce avec l’aide du fond de transformation, soyez vous même… ne vous demandez pas si tel ou tel agenceur est meilleur que l’autre mais demandez vous quel projet vous ressemble le plus. Parce que c’est bien là une définition majeure de notre commerce de proximité: chacun de nos points de vente à son âme et cette âme est une vraie force si c’est celle du patron. On peut être soi même dans un environnement « clés en main », on peut être soi même dans un environnement qu’on a entièrement inventé ou dans un environnement qui a été inventé par quelqu’un d’autre pour soi comme ça a été le cas pour moi.

En tout état de cause, chers collègues, notre force c’est que nos commerces sont à nos images, alors soyez vous-même, parce qu’en effet, comme le disait Oscar Wilde, les autres sont déjà pris.

Tourner une page n’est pas fermer un livre… je continue ce partage sur les réseaux sociaux.

Merci de votre amitié.

Cyrille

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Mes interventions médias
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Séminaire de la profession sur la cigarette électronique

Avec un chiffre d’affaire qui devrait avoisiner les 300 millions d’euros en 20…