Achat de produits de contrebande et contrefaçon: culpabilité assassine

Mardi 29 juillet au cours du braquage d’un bureau de tabac du village de Dolomieu (Isère), un client de 34 ans a été tué d’un coup de feu en essayer de porter secours au commerçant. Les braqueurs meurtriers sont toujours en fuite. Rappelons qu’il y a un an, le 22 aout 2013, c’est un sexagénaire de Marignane qui est mort dans des conditions identiques.

Je suis effondré, bouleversé et révolté.

Combien de morts faudra t-il encore pour qu’un plan de sécurité majeur soit mis en place parallèlement à un plan de lutte contre le marché gris. Il faut dire haut et fort que lorsqu’on achète du tabac de contrebande ou de contrefaçon, on alimente des réseaux mafieux avec à leur tête des personnes qui ne sont pas très sensibles au prix d’une vie.

Acheter du tabac de contrebande est désormais une décision assassine. Oui le tabac est cher, mais la vie d’un client de 35 ans n’a pas de prix. Je me sens coupable de ne pas réussir à faire entendre notre angoisse et notre dégout face à l’inertie de nos dirigeants pour protéger les biens et les personnes dans un métier qui est désormais la première cible du banditisme. Nous ne voulons plus de condoléances, nous voulons être protégés.

 

Cyrille Geiger

hommage

, , , ,

À propos de Cyrille Geiger

Cyrille Geiger, 42ans, buraliste à Paris depuis 10 ans. Président des buralistes de Paris Nord. Administrateur de la Confédération Nationale des Buralistes. Président de la commission téléphonie et produits dématérialisés de la confédération. J'assume ma liberté de ton. Ce blog reflète mes points de vue et n'engage que moi. Il ne traite pas de politique ni de santé. Je défends avec mes mots les intérêts économiques et sociaux de ma profession.

Voir tous les articles de Cyrille Geiger

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus