Voeux et engagement syndical.

Nous sommes actuellement en pleine période de voeux.

Vendredi dernier, les buralistes franciliens dirigés par Gérard Bohélay présentaient leurs voeux à l’administration des douanes avec la présence de Pascal Montredon et Jean-Luc Renaud, respectivement Président et Secrétaire Général de la Confédération Nationale des buralistes. Ces voeux se sont déroulés à l’Ecole Férandi qui forme en cuisine et en salle les jeunes à l’excellence de la gastronomie Française.

Gérard Bohelay, qui a annoncé que c’était ses derniers voeux comme Président de la Fédération des Buralistes de Paris/Ile de France, Oise et Seine maritime a fait un discours intense, particulièrement engagé, qui a été longuement applaudi.

Ces échanges de voeux ont été l’occasion pour Gérard Bohelay de rappeler que les buralistes attendent légitimement un soutien sans faille de leur administration de tutelle et de rappeler combien l’année 2014 a été difficile pour les buralistes. Nous avons aussi formulé le voeu que des moyens soient donnés à l’Administration des Douanes pour lutter contre le marché parallèle du tabac et que l’ensemble des forces de l’ordre soient mobilisables contre toutes les formes de trafic.

Il y a trop souvent un écart important entre les mots choisis par nos dirigeants et la réalité du terrain, que l’on se demande s’il n’y a pas d’incantation dans ces voeux. Pourquoi a-t-on ce sentiment bizarre que trop souvent, nous sommes seuls face au marché parallèle et à l’insécurité? Gageons que la convention sécurité signée entre le Ministre de lIntérieur et les Buralistes sera un texte qui fera avancer notre sécurité sur le terrain en vrai, pas seulement dans des statistiques subtilement calculées.

Parfois des collègues se demandent à quoi sert le syndicat. Une des réponses essentielles réside dans le fait que nous ne laissons jamais passer un mot, une phrase qui ne va pas dans l’intérêt commun. Cet intérêt commun, c’est aussi sensibiliser notre tutelle et nos dirigeants politiques sur la sécurité ou sur notre équilibre économique. Combien de buralistes ont calculé combien les contrats d’avenir ont permis de sauver de collègues, peut-être eux même? Combien de buralistes se rappellent que les 15000 euros de subvention sécurité sont le fuit d’une lutte syndicale importante?  Combien de braquages et cambriolages ont pu être évités grâce à un nouveau rideau de fer, une alarme adaptée ou un système de vidéo-surveillance?

Alors, les voeux ressemblent parfois à des incantations certes, mais ils permettent souvent, dans un dialogue convivial, de faire de vraies avancées qui contribuent à l’équilibre économique de nos commerces.

Mercredi prochain, aura lieu le premier conseil d’administration de la Confédération nationale des buralistes qui sera suivi des échanges de voeux avec les partenaires du réseau. Cette journée sera l’occasion de faire un point sur les actions menées fin 2014 contre l’amendement Delaunay qui visait à multiplier le prix des cigarillos par 2,5 et de programmer les actions à venir contre le projet Touraine. Nous parlerons aussi de l’évolution des nouveaux marchés et de la relève.

 

, , , ,

À propos de Cyrille Geiger

Cyrille Geiger, 42ans, buraliste à Paris depuis 10 ans. Président des buralistes de Paris Nord. Administrateur de la Confédération Nationale des Buralistes. Président de la commission téléphonie et produits dématérialisés de la confédération. J'assume ma liberté de ton. Ce blog reflète mes points de vue et n'engage que moi. Il ne traite pas de politique ni de santé. Je défends avec mes mots les intérêts économiques et sociaux de ma profession.

Voir tous les articles de Cyrille Geiger

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus