On est Charlie, mais pas pour se faire cracher au visage!

L’attentat de Charlie Hebdo a généré une vague de sympathie sans précédent. Cette solidarité nationale, je ne peux que m’en féliciter.

Pourtant, je dois faire un coup de gueule: Charlie Hebdo est annoncé par les MLP (messageries lyonnaises de presse) comme étant tiré à un million d’exemplaires puis 3 et 5 voir plus… Mais ou sont ils???

Entre temps, les MLP ont imposé le bénévolat aux buralistes diffuseurs de presse. Il faut savoir que nous sommes rémunéré à zéro sur ce produit. Je pense que chacun aurait du avoir la liberté de sa générosité et il est probable qu’elle aurait été unanime. Bien que je trouve la façon de faire des MLP assez contestable… admettons!

Si Charlie Hebdo avait été comme prévu, distribué en quantité suffisante, ce bénévolat forcé n’aurait pas posé problème. Si les quantités annoncées étaient arrivées en point de vente, nous aurions fait le job, bénévolement et avec la satisfaction de participer à ce mouvement de solidarité.

Mais voilà, à force de communiquer, les buralistes diffuseurs de presse ont reçu des quantités ridicules de Charlie… hier comme aujourd’hui. Et le bon esprit des manifestants de dimanche a été remplacé par l’agressivité de consommateurs loin de cette ambiance solidaire et de recueillement. Insultes nombreuses, conflits avec ces clients qu’on ne voit jamais le reste de l’année et qui ne vont rien nous rapporter sont le quotidien des buralistes diffuseurs de presse depuis 48 heures. Cerise sur le gâteau, j’apprends qu’aujourd’hui un buraliste s’est fait craché au visage pour ne pas avoir fourni le précieux journal irrévérencieux.

Les actes isolés de consommateurs ne sont pas acceptables mais j’accepte encore moins, que les MLP mènent leurs diffuseurs en bateau sans donner de visibilité ni approvisionner ce journal en quantité suffisante pour satisfaire quelques bons citoyens solidaires qui n’achètent plus de journaux  depuis des années mais qui se sentent prioritaires et le droit d’agresser des diffuseurs bénévoles forcés.

J’en appelle d’urgence à la Messagerie Lyonnaise pour que les diffuseurs ne soient pas les victimes gratuites d’une mauvaise gestion des flux et de l’information. Le marketing de la rupture est une spécialité des grandes marques comme Apple, pas une spécialité des gens dont nous sommes censés honorer la mémoire.

, , ,

À propos de Cyrille Geiger

Cyrille Geiger, 42ans, buraliste à Paris depuis 10 ans. Président des buralistes de Paris Nord. Administrateur de la Confédération Nationale des Buralistes. Président de la commission téléphonie et produits dématérialisés de la confédération. J'assume ma liberté de ton. Ce blog reflète mes points de vue et n'engage que moi. Il ne traite pas de politique ni de santé. Je défends avec mes mots les intérêts économiques et sociaux de ma profession.

Voir tous les articles de Cyrille Geiger

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus