JAI des doutes…

7 février 2015

4/ Nouveaux marchés

La Seita lance dans le réseau des buralistes une cigarette électronique baptisée Jai (prononcer jaï). Le produit est conçu par une filiale du groupe, Fontem Ventures.

Soyons honnêtes, le produit ne m’a pas encore été présenté et il m’est difficile de donner un avis objectif d’autant plus que je ne connais pas les conditions d’achat pour les buralistes. Je salue le fait que la Jai soit vendue en exclusivité dans le réseau des buralistes.

Reste que j’ai des doutes. La Jai est une cigarette « like », c’est à dire qu’elle reprend la forme de la cigarette traditionnelle classique et qu’elle n’utilise pas de liquide mais des cartouches. Ces choix limitent l’opportunité pour le consommateur de choisir son parfum et son taux de nicotine. Si le goût est particulièrement bon, cet obstacle est surmontable. Reste que la cigarette « like » est un produit qui a connu un réel succès chez les anglo-saxons mais qui n’a jamais trouvé son public en France. La tendance lourde des marchés, y compris outre manche, est plutôt vers des modèles de type Ego-compatibles.

Bien évidemment, je condamne la posture dogmatique idéologique de Bertrand Dautzenberg qui n’aime pas, juste parce que cela vient d’un industriel du tabac. La cigarette électronique reste un produit qui cherche à se substituer à une cigarette à combustion, peu importe que sa forme soit plus ou moins grosse, peu importe qu’on l’appelle e-cig, vapoteuse portative personnelle ou cigarette électronique. La gestuelle recherchée et l’inhalation ont pour but de se substituer à la consommation du tabac. Le hit recherché est celui qui se rapproche le plus du ressenti lorsqu’on fume une cigarette. Quant au goût le plus vendu, il vise toujours à ressembler au gout du tabac blond.

J’ai des doutes sur le choix de Seita de se lancer sur le modèle cig « like » mais peut-être aurais-je une bonne surprise sur les qualités du produit et qu’il saura répondre à une demande de consommateurs moins geek qui serons attirés par la simplicité d’utilisation et la taille du produit, comparable à la eRoll de Joyetech.

À propos de Cyrille Geiger

Cyrille Geiger, 42ans, buraliste à Paris depuis 10 ans. Président des buralistes de Paris Nord. Administrateur de la Confédération Nationale des Buralistes. Président de la commission téléphonie et produits dématérialisés de la confédération. J'assume ma liberté de ton. Ce blog reflète mes points de vue et n'engage que moi. Il ne traite pas de politique ni de santé. Je défends avec mes mots les intérêts économiques et sociaux de ma profession.

Voir tous les articles de Cyrille Geiger

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus