Une loi santé pour une démission du gouvernement?

Une loi santé pour une démission du gouvernement?

manuel-valls2Le paquet neutre est porté contre tempêtes et grandes marées par Marisol Touraine; Soit. Elle veut que son nom entre dans l’histoire du ministère de la santé. En force, sans concertation, sans logique ni fondement, c’est bien sa méthode. C’est bien la première lobbyiste de France puisqu’elle défend haut et fort son égo personnel, y compris auprès du Président Hollande qui, en validant son projet, va à l’encontre de ses promesses de campagne et du discours qu’il a tenu aux buralistes.

Entre courbettes hypocrites et fourberies, voilà que Manuel Valls qui était un ministre de l’Intérieur apprécié des buralistes, soutient à son tour la loi santé, alors même qu’il s’était gardé jusqu’ici de prendre position clairement au delà de la traditionnelle solidarité gouvernementale.

Cette prise de position, puisqu’il a autorisé la procédure européenne de validation du paquet choc est surprenante à plusieurs titres.

Au premier lieu, le gouvernement vient de subir un camouflet politique avec la loi Macron puisqu’il a été mis en minorité avec l’aide des frondeurs de la majorité, justifiant l’utilisation de l’article 49-3. Rappelons ici que ces frondeurs sont avant tout des anti Valls.

Au deuxième lieu, la loi santé fait grogner de toutes parts: professionnels de santé qui fulminent, buralistes en colère et citoyens exaspérés d’être accusés de tous les maux pour justifier ces mesures punitives diverses et variées. Il est probable que professionnels de la santé et buralistes finissent par être nombreux dans la rue avec le soutien de leurs patients et clients. Les débats parlementaires s’annoncent particulièrement houleux tant pour des raisons de fonds que pour des raisons de personnes.

Le même Manuel Valls part en campagne pour les élections départementales. Sachant que les résultats vont être catastrophiques pour la majorité, il pourrait faire service minimum, mais il y va tête en avant. Soit il a vraiment le sens du devoir, soit il cherche à prouver quelque chose…

Toujours Manuel Valls doit aussi penser à son avenir en se rasant le matin. Et si cet avenir passait par une démission du gouvernement pour préparer 2017?

Quelle meilleure fenêtre de tir qu’un échec électoral cuisant et une mise en minorité au parlement pour partir la tête haute en disant qu’on n’a plus de majorité pour mener la politique gouvernementale que l’on souhaite?

Oui je sais, certains vont dire que j’ai l’imagination fertile, mais n’oublions jamais que malheureusement, nos dirigeants sont très souvent des hommes politiques et très rarement des hommes d’État. Rappelons nous des promesses et faisons le bilan.

En tout état de cause, le gouvernement nous humilie  ne respecte pas les engagements qu’il a pris. Alors nous devons continuer notre travail de citoyen et nous mobiliser sans limite pour que cette punition injuste ne nous tombe pas sur la tête

http://www.nonaupaquetneutre.fr

Mots-clefs :, , , ,

Auteur :Cyrille Geiger

Cyrille Geiger, 44ans, buraliste à Paris depuis 2005. Observateur impliqué toujours à la recherche de nouvelles idées pour dynamiser mon point de vente. Consultant en commerce de proximité. Ce blog reflète mes points de vue et n'engage que moi. Il ne traite pas de politique ni de santé. Je défends avec mes mots les intérêts économiques et sociaux de ma profession.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus