Gouverner, l’art de la fausse bonne idée

Gouverner, l’art de la fausse bonne idée

Etes vous comme moi et pensez vous que la plupart des réformes partent de bonnes intentions mais sont des fausses bonnes idées?

Quelques exemples:

A partir du 1 re janvier 2016, la mutuelle d’entreprise est obligatoire pour tous. Sur le papier, c’est plutot louable meme si cela a un coût certain pour les petites entreprises. Mais mes employés ont déjà une mutuelle, avec des contrats anciens plutôt avantageux et seront à la retraite d’ici 10 ans. A pris égal, les contrats que je propose aujourd’hui sont moins intéressants et surtout, ils devront souscrire un contrat individuel à la retraite, perdant les avantages de leurs anciennetés. Bilan, on me conseille de prendre la mutuelle la moins chère et de payer et faire payer pour rien! Tout en maintenant les mutuelles individuelles respectives de mes employés.

Sur l’accès aux hanicapés, il n’y a bien sûr pas plus bonne cause. Mais à imposer le meilleur, on passe à côté du bien pour deux raisons: La plupart des établissements accuillant du public demandent des dérogations qui sont tellement nombreuses que le suivi des dossiers sera quasi impossible. Et pour ceux qui se mettent aux normes, à force de vouloir faire mieux, on se retrouve avec des outils de travail positionnés de façon peu ergonomique pour une personne valide qui risquent d’engendrer de nombreuses maladies professionnelles. Une bonne idée aurait été de faire des règles simples, applicables, par le plus grand nombre et tenant compte aussi du fait qu’il y a des valides…

Sur le tiers payant: bien entendu, tout le monde trouve ça tres bien! Mais est on sur que faire croire que l’acces àu soin est gratuit va résoudre le trou de la secu avec une surconsommation annoncée de consultations pour se faire prescrre une boîte de paracetamol à 1€50 qui risque aussi d’embouteiller des salles d’attente en nivelant la qualité du soin vers le bas?

Sur le paque neutre: j’ai largement abordé ce sujet sur mon blog: marché parallele, distorsion de concurrence avec les pays européens voisins et très faible efficacité averée. Risque majeur de destabiliser le réseau de distribution et de perte de rentrées fiscales. Mais la lutte contre le tabagisme ne peut être qu’ é bonne idée.

image

Au final, des fausses bonnes idées, il y en a beaucoup d’autres et nos politique sont prompts à en avoir, surtout lorsque leurs decisions économiques et sociales sont dans l’impasse. On se fixe alors une liste de réformes vaguement consensuelles a faire et on les fait dans la précipitation, sans réelle concertation ni négociation. Le principal n’est, à ce stade, pas d’avoir des bonnes idées, mais bien d’avoir juste une idée, vendable, qui puisse permettre de dire àu moment des élections: « Je l’ai (mal) fait »… Mais c’est fait.

Alors, au changement de majorité ou tout simplement au changement de personne, on défera puisque c’est mal fait et on refera…souvent dans les mêmes conditions… A la gloire du nouveau titulaire du maroquin….

Notez que n’importe quel entrepreneur qui est responsable de ses deniers, ne travaille jamais comme çà, car la sanction d’une décision hasardeuse, c’est tout simplement la fermeture de l’entreprise.

Aujour’hui, les dirigeants politiques ne sont pas responsables des décisions qu’ils prennent. Ils ont meme le droit de choisir un institut de sondage qui va prouver par A+B qu’ils ont bien travaillé. Imaginez un entrepreneur patrimonial en faillite qui puisse dire: Selon tel institut de sondage, j’ai bien travaillé et du coup, on m’autorise à continuer à mal gérer ma boîte et les contribuables vont payer les pots cassés.

Notez que ces entreprises existent…elles ne sont pas patrimoniales mais elles existent: de nombreuses banques ont fait des placements hasardeux se mettant en situation de quasi faillite. C’est le contribuable et néanmoins client qui paye encore aujourd’hui.

Cyrille Geiger

 

Mots-clefs :,

Auteur :Cyrille Geiger

Cyrille Geiger, 44ans, buraliste à Paris depuis 2005. Observateur impliqué toujours à la recherche de nouvelles idées pour dynamiser mon point de vente. Consultant en commerce de proximité. Ce blog reflète mes points de vue et n'engage que moi. Il ne traite pas de politique ni de santé. Je défends avec mes mots les intérêts économiques et sociaux de ma profession.

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Les commentaires sont fermés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus