Accueil Actualité professionnelle Boutiques de cigarettes électroniques: 7 fermetures pour une ouverture

Boutiques de cigarettes électroniques: 7 fermetures pour une ouverture

  • Partager sur Google+
  • Partager sur Reddit
  • Partager sur Pinterest
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Tumblr
cigarette-electronique-joyetech-ecom-bt

Le magasine dédié à la cigarette électronique PGVG a sorti un article fort intéressant sur l’économie du secteur.

L’article est très bien documenté sur les défaillances de plus de 60000 entreprises en 2014. Il note que les entreprises qui ont le plus de mal à s’en sortir sont celles qui ne comptent pas d’employés ou moins de deux.

Il relève 42 procédures judiciaires qui concernent des boutiques de cigarettes électroniques en 2014 alors même que le ralentissement du secteur ne date que de la fin d’année. Ainsi entre le 1er janvier 2015 et le 15 février 2015, il y aurait déja eu 14 procédures de redressement ou de liquidation dans le secteur. A cela il faut ajouter les cessations d’activés ou changements sans procédures.

Il y aurait donc eu en 2014, 360 cessation d’activés sur les quelques 2800 créations enregistrées en 2013.

Les causes sont nombreuses: développement trop nombreux du nombre de boutiques, crise, développement de la concurrence d’internet, des grandes surfaces et des buralistes…

Pour autant, le marché reste important et les buralistes qui offrent une gamme de produits judicieuse, des prix et du conseil, s’en sortent très honorablement avec une vraie valeur ajoutée sur le compte de résultat.

Je ne me félicite pas d’avoir prévu cette évolution puisque j’ai souvent dit ici que j’était perplexe sur le modèle économique des boutiques de cigarettes électroniques. Je ne me félicite pas de voir des entreprises disparaitre, écrasées sous le poids des charges. Il y a aussi eu 1000 bureaux de tabac qui ont fermé en 2014.

En revanche, j’affirme que notre modèle économique passe par notre capacité à répondre à la demande du fumeur, qui veut consommer moins nocif, en utilisant en particulier la cigarette électronique.

Les buralistes du 21eme siecle ne pourront sortir leur épingle du jeu qu’en s’ouvrant sur de nouvelles opportunités commerciales comme la cigarette électronique ou la téléphonie, voir le service bancaire… Si la demande évolue, nous devrons aussi faire évoluer notre offre. C’est aussi une question de survie pour nos commerce.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits dans Actualité professionnelle
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Le paquet neutre est bien flou!

Alors qu’elle pensait que les tabacs à chicha bénéficiaient d’une dérogation d…