Paquet neutre: Une faute politique DRAMATIQUE

Paquet neutre: Une faute politique DRAMATIQUE

La diaspora politique s’était entendue de bas en haut et de gauche à droite: peu importe les raisons et les arguments, cette mesure phare de Marisol Touraine (qui n’était pas dans les propositions aux Français du candidat Hollande) devait passer.

Reste à en assumer les conséquences: chute drastique de la 4eme rentrée fiscale de l’État sans baisse de la prévalence tabagique. L’État d’urgence l’a prouvé: dès que les frontières se ferment, la consommation de tabac « officielle » reprend fortement en France. Comme les buralistes l’ont dit, le paquet neutre va faire s’envoler la consommation hors réseau officiel. Mais ce n’est pas grave… un ministre génial va trouver une nouvelle taxe sur les entreprises ou les foyers pour compenser… non sans jurer qu’il fait baisser nos charges.

Autre conséquence: la baisse massive d’activité des buralistes français. Beaucoup trop ne pourront pas compenser et disparaitront sur l’autel d’un endettement devenu trop important du jour au lendemain et d’autres devront licencier du personnel pour essayer de s’en sortir… Combien résisteront au Tsunami Touraine? 20000? 18000? 15000?

Personne n’a réellement la réponse. Mais une chose est certaine: l’État fait tout pour nous faire crever en silence: paquet neutre, timbres fiscaux dématérialisés, jeux dématérialisés, CB dans les horodateurs, baisse des commissions chez Orange (dont l’État est le premier actionnaire), carte bleue à un euro sans tenir compte de la spécificité de la vente du tabac (toujours taxé à 81%) dans les négociations avec les multinationales de l’argent que sont les banques.

L’Homme politique a une particularité: quelle que soit sa couleur politique, il n’est JAMAIS comptable de ses erreurs ou de ses fautes (ou si rarement… qu’en écrivant un mauvais bouquin de repentance, il fait une pirouette et recommence comme si de rien n’était…).

L’entrepreneur, buraliste ou autre, est lui, comptable de ses erreurs mais aussi des erreurs de ceux qui ont décidé derrière leurs bureaux sous les dorures des palais de l’État. Macron l’a dit… oui c’est plus difficile d’être entrepreneur que salarié. Oh! pas obligatoirement sur la pénibilité de la tâche et peut-être même que parfois le salaire est meilleur: mais sur le risque entrepreneurial, sur la pression mise par les gouvernants sur les très petits entrepreneurs. Pression fiscale bien sur, mais aussi pression sociale.

Car le politique vous le dira: si le buraliste ferme, c’est qu’il aura été mauvais gestionnaire. N’allez pas imaginer que de Besancenot à Le Pen un politique viendra vous expliquer que c’est de la faute de personnes issues de leur caste. Non… eux ne connaissent pas l’échec: demandez à Thévenous ou Cahuzac s’ils ont des problèmes de fin de mois ou de conscience…

Alors voilà ce paquet dit « neutre » va arriver… en mai, ou un peu plus tard mais il sera là. Nous buralistes allons apprécier le soutien de la sécurité sociale. Nous allons travailler dans ce musée des horreurs et avoir des problèmes de trésorerie qui générerons une hausse des maladies nerveuses. Et je vous épargne les maladies du dos pour nous courber en quatre afin de lire de minuscules informations sur les flancs des cartouches ou paquets de tabac pour essayer de trouver un produit.

Mais grâce au RSI, nous pourrons nous mettre en arrêt maladie. Ah oui… on allait presque l’oublier ce très cher RSI… Une charge écrasante sans contrepartie proportionnelle en cas de problème.

La dernière fois qu’avec un peu d’ironie j’ai dit merci pour tout ce qu’on se prend dans la tronche, un petit attaché parlementaire arrogant a jugé bon de répondre « de rien »…

Donc je ne dis pas merci… et vu que c’est encore la période des vœux…

A vous les ayatollah et inconséquents qui nous faites subir « ça », je vous souhaite une année 2016 comparable à celle que vous allez faire passer à 26000 entrepreneurs-buralistes, leurs familles et leurs salariés.

A nous buralistes, je nous souhaite de trouver l’énergie suffisante et les idées nécessaires pour nous en sortir et surmonter cette montagne, pour préserver nos familles et nos emplois.

 

Mots-clefs :, , ,

Inscrivez-vous

Subscribe to our e-mail newsletter to receive updates.

Une réponse à “Paquet neutre: Une faute politique DRAMATIQUE”

  1. declercq
    22 janvier 2016 à 15 h 46 min #

    Maintenant il faut trouver des solutions, marchandising de nos linéaires tabac afin de rendre visible les marques et ne pas se prendre les « horreurs » en facing
    Maintenant il faut lancer une « boite à idées » de ce qui marche, 26000 buralistes, autant d’idées et de magasin différent, qui est épicier, qui vend des produits locaux, qui a rénové sa brasserie en bar thématique, qui s’est mis à vendre des vins, des whiskies, etc, etc…
    notre force d’entrepreneur, c’est dans l’adversité que l’on va la montrer

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus