La sécurité des buralistes

Voilà bien un domaine syndical important.

La vie de buraliste est maillée d’insultes, agressions, cambriolages voir braquages. Nous sommes en droit d’attendre une écoute sans condition de nos interlocuteurs publics: Préfectures, police, gendarmerie et bien sur Douanes.

La convention signée entre la Confédération Nationale des Buralistes et le Ministère de l’Intérieur devraient faciliter le dialogue. Le Président du syndicat des Buralistes de Paris/Ile de de France doit être un interlocuteur privilégié et incontournable des institutionnels. Son discours doit être équilibré et juste pour être entendu.

J’entends renforcer la collaboration entre les buralistes d’Ile de France et les personnes qui nous protègent pour que cette protection soit optimale en permanence. Il est nécessaire que l’ensemble des forces de sécurité soient sensibilisées sur notre sécurité et sur leur réactivité nécessaire.

Je vais me battre aussi pour que dans les plans de vidéosurveillance des villes, aucun buraliste ne soit dans une zone non couverte. Plus en avant encore, je vais négocier avec les autorités compétentes pour que -enfin- un dispositif de vidéo surveillance puisse être installé à l’extérieur de nos points de vente.

Je vais aussi sensibiliser mes interlocuteurs au fait qu’il n’est pas acceptable de devoir attendre de longs mois pour installer un tel système entre une préfecture de Police qui donne des autorisations tardivement et le service de validation des subvention des douanes qui fait parfois dans l’excès de zèle pour refuser des dossiers pour un angle de caméra mal dessiné sur un plan.

Je souhaite, à ce sujet, que le syndicat des buralistes soit informé de chaque refus et du motif. Ceci afin de permettre la fluidification des acceptations de subventions sécurité.

Le choc de simplification voulu par nos gouvernements passe aussi par le besoin de simplifier nos démarches sécurité.

Enfin, nous devons travailler à baisser le montant des espèces présentes dans nos points de vente sans que cela ait un cout supplémentaire pour les buralistes. Compte Nickel a ouvert la voie avec une commission bancaire à zéro euro pour les transaction réalisées avec la carte Nickel. Nous devons trouver de nouvelles solutions et opportunités pour aller plus loin. Je souhaite engager des négociations avec les banques, en particulier avec les caisses régionales de Paris/Ile de France pour signer des conventions cadres garantissant des tarifs les plus justes pour TOUS les buralistes. Commissions sur les cartes bancaires bien entendu, mais aussi frais de tenue de compte ou de mouvements.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus